Des équipements et des systèmes robotisés opérant en milieu hostile

Le Groupe ECA développe depuis 1936 des solutions technologiques innovantes et complètes pour des missions complexes dans des environnements hostiles ou contraints. Il est reconnu pour son expertise dans la robotique, les systèmes automatisés, la
simulation et les processus industriels.


premières armées du monde équipées

%
CA à l'export


années d'expertise

Actualités
21/09/2018

ECA Group : nouvelle vente de drone sous-marin

ECA Group annonce une nouvelle vente de drone sous-marin autonome AUV de la gamme A18, qui sera livré au client fin 2019 en version grande profondeur (A18D) et sera destiné aux applications sous-marines civiles d’inspection et de cartographie.

> En savoir plus
25/07/2018

ECA Group remporte un contrat de près de 9 millions d’euros

ECA Group, filiale de Groupe Gorgé, a remporté deux contrats pour la fourniture d’équipements spécifiques auprès d’un client de la défense pour un montant total de près de 9 millions d’euros. Ils font suite à un autre contrat remporté par le groupe au début de la décennie pour ce même client. L’exécution des contrats débutera avec la réalisation d’une tranche ferme de 2 millions d‘euros en 2018 comprenant la conception et la validation des exigences techniques de ces équipements.

À l’issue de la validation, une tranche conditionnelle d’un montant d’environ 7 millions d’euros sera réalisée en 2019.

ECA Group fournit régulièrement des équipements spécifiques faisant appel aux compétences multidisciplinaires de ses bureaux d’études en mécanique, robotique, électronique et sécurité pour l’aéronautique ou le nucléaire.

Ces nouveaux contrats illustrent la capacité d’ECA Group à proposer des solutions sur mesure et à remporter ce type de contrats dans le domaine de la Défense.

> En savoir plus
29/06/2017

ECA Group s’associe à DCNS

ECA Group élargit l’emploi de son mini drone hélicoptère l’IT180 (< 30kg) vers des applications maritimes et s’associe à DCNS qui, avec son expertise de systémier naval, contribuera à la réalisation des études nécessaires à l’intégration de ce drone sur les navires.

> En savoir plus
10/05/2017

Elta prépare la sortie d’une nouvelle balise de détresse aéronautique

Reprise par ECA Group il y a quelques mois, Elta, prépare la sortie de sa nouvelle balise de détresse aéronautique.

Son prototype est déjà visible sur les salons professionnels et sa version commerciale est attendue pour septembre 2017. La grande nouveauté proposée par la nouvelle balise Elite est de pouvoir détecter, très en amont, toute modification anormale du comportement de l’avion. En cas d’alerte avérée, ou même de pré-alerte, les secours pourront être prévenus.
L’innovation réside dans la connexion de la balise avec le bus informatique de l’avion, avec un accès en temps réel à l’ensemble des données des calculateurs de bords de l’appareil. Plus besoin d’attendre le choc sur la carlingue pour que la balise se déclenche automatiquement.

2/03/2017

ECA Group remporte plusieurs contrats pour équiper 680 avions avec ses balises de détresse

ECA Group a remporté des contrats de fourniture de balises de détresse pour un montant approchant les 3 millions d’euros. Ces balises sont destinées à l’équipement de 680 avions monocouloir en Asie, Europe et aux États- Unis. C’est plus précisément Elta, filiale d’ECA récemment acquise auprès d’Areva, qui a décroché ces programmes.

> En savoir plus
22/02/2017

ECA Group signe son 2ème contrat pour les simulateurs de véhicules militaires

ECA Group signe un nouveau  contrat pour la livraison de simulateurs de conduite des véhicules militaires (MVS) pour 3 écoles.

Ce contrat fait suite à la satisfaction exprimée quant à la qualité et l’efficacité des entraînements dans les trois premières écoles équipées par les simulateurs d’ECA Group.

Ce nouveau contrat et son offre complète de solutions efficaces et intelligentes confirment le positionnement d’ECA Group sur le marché de la Simulation d’Entrainement pour la Défense qui est estimé au-delà de 50 millions d’euros annuels.

> En savoir plus
24/01/2017

ECA Group remporte un contrat de 2M€ auprès d’Informer

ECA Group

ECA Group, sélectionné par Informer, va développer un sous-marin autonome ultra-profond capable d’atteindre 6000 mètres de profondeur pour la cartographie et l’inspection des fonds marins.

> En savoir plus
29/11/2016

ECA, filiale de Groupe Gorgé, annonce l’acquisition de 60% du capital de BE Mauri

Société ECA

ECA, filiale de Groupe Gorgé, annonce avoir acquis 60% du capital de BE Mauric auprès de Ciranoë qui en était l’actionnaire majoritaire depuis 2007, prenant la suite de Sirehna, actionnaire historique depuis 1994. Ciranoë comme les autres actionnaires, parmi lesquels les membres du directoire, restent au capital.

BE Mauric est une société d’architecture navale fondée en 1945, implantée à Marseille et Nantes dont le chiffre d’affaires annuel est d’environ 2M€ pour un effectif de 22 personnes. BE Mauric conçoit différents types de navires pour la défense, la sécurité, l’Oil&Gas, la pêche, le transport de passagers, ou encore la voile. BE MAURIC, qui a conçu des centaines de navires, est le principal architecte naval indépendant en France. Ses clients sont essentiellement des armateurs et des chantiers en France et en Europe.

Au-delà de l’architecture navale, BE Mauric fournit aussi des prestations d’ingénierie navale pour ses clients, mais aussi de plus en plus souvent des prestations d’intégrateur de systèmes spécifiques civils ou militaires sur la plateforme navire.

Cette prise de participation majoritaire d’ECA va permettre à BE Mauric d’accélérer son développement à l’international grâce au réseau commercial export d’ECA dans le monde maritime et naval, ceci tout en restant indépendant de tout chantier.

18/10/2016

ECA reçoit le Trophée de l’Innovation

Société ECA

Ce Trophée récompense un brevet baptisé STERNA, combinaison d’un drone et d’un capteur magnétique porter par ce drone un capteur magnétique qui va pouvoir mesurer le magnétisme du navire lors de son survol.Avoir un magnétisme faible estprimordial pour ces navires de manière à éviter d’exploser sur les mines capables de détecter une masse magnétique.

 

ECA Group reçoit le trophée de l’innovation au salon Euronaval pour « STERNA », une application du drone aérien l’UAV IT180 dans le domaine naval de défense

Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, a remis le trophée de l’Innovation au Groupe ECA lors de l’inauguration du salon Euronaval pour un brevet baptisé STERNA®. Ce brevet combine l’utilisation d’un UAV (par exemple l’UAV IT180) et d’un capteur magnétique emporté par le drone pour effectuer des mesures du magnétisme d’un navire. Ce brevet est le fruit de la collaboration entre le groupe ECA et l’EOST (Ecole et Observatoire des Sciences de la Terre) dans le cadre d’un partenariat relatif au magnétisme pour le domaine naval.

Le drone IT180 est un mini UAV à voilure tournante qui peut être aisément mis en œuvre depuis tout navire du fait de son faible encombrement et de sa grande précision de navigation y compris par grand vent. En outre, il peut être configuré en version drone captif (UAV IT180-999) pour les tâches de relai radio, détection de mines dérivantes.

L’innovation récompensée aujourd’hui par ce trophée consiste à faire porter par ce drone un capteur magnétique qui va pouvoir mesurer le magnétisme du navire lors de son survol. Avoir un magnétisme faible est primordial pour ces navires de manière à éviter d’exploser sur les mines capables de détecter une masse magnétique. La mesure du magnétisme des navires est donc importante car elle permet ainsi de régler des systèmes de compensation présents sur les navires afin d’ajuster ce magnétisme aux valeurs les plus faibles possibles.

Avec cette innovation, tout navire équipé d’un IT180 pourra vérifier et régler périodiquement et fréquemment son magnétisme quand ceci n’est aujourd’hui possible que sur des bases sous-marines souvent fixes.

Cette innovation s’inscrit dans une approche multi-tâches de l’IT180 dans le domaine naval. Tout navire pourrait recevoir l’IT180 en tant qu’outil technique capable de réaliser différentes tâches au service de l’équipage ou de la mission du navire :

– Interception des bateaux suspects ;

– Détection de mines dérivantes ;

– Mesure magnétique du navire ;

– Calibration des radars ;

– Relai radio pour les communications avec les drones aériens ou de surface ;

– Récupération des données de drones sous-marins (brevet DRONECOM) ;

– Surveillance littorale sur terre.

 

 

9/09/2016

ECA : Un résultat opérationnel courant multiplié par 6

Société ECA

Le chiffre d’affaires du 1er semestre s’élève à 53,0 millions d’euros, en croissance de +23,0% par rapport au 1er semestre 2015. Le deuxième trimestre a été particulièrement élevé avec un chiffre d’affaires affichant 33,5 millions d’euros, un niveau encore jamais atteint par le groupe ECA  pour un deuxième trimestre.

Les trois pôles sont en croissance élevée : +17% pour le pôle Robotique et Systèmes intégrés, +20,5% pour le pôle Aéronautique et +62% pour le pôle Simulation.Le chiffre d’affaires du 1er semestre s’élève à 53,0 millions d’euros, en croissance de +23,0% par rapport au 1er semestre 2015. Le deuxième trimestre a été particulièrement élevé avec un chiffre d’affaires affichant 33,5 millions d’euros, un niveau encore jamais atteint par le groupe ECA pour un deuxième trimestre.

12/07/2016

ECA : un contrat de 10 millions d’euros

Société ECA

Le Groupe ECA a récemment remporté un nouveau contrat d’exportation portant sur la livraison de 3 drones sous-marins autonomes de lutte anti-mine . Ce contrat, avoisinant les 10 millions d’euros, inclut la fourniture de trois drones navals de surface.

 

Ces engins seront équipés des tout derniers systèmes de robotique sous-marine conçus par le Groupe ECA en 2015 :

‐ Le système TOWSCA, qui augmentera sensiblement la capacité de détection sonar de l’INSPECTOR Mk2 pour ce client. TOWSCA est un système de sonar à balayage latéral tracté de haute résolution déployé à partir du pont arrière de l’USV. Grâce à son sonar à balayage latéral haute résolution, il pourra opérer dans des profondeurs de 10 à 100 mètres et détecter d’éventuels objets sur le fond. Il vient compléter le sonar interférométrique installé sur le mat rétractable se situant à l’avant de l’INSPECTOR MK2 et qui lui est opérant dans des profondeurs allant de 2 à 10 mètres, pour la recherche de mines ou d’IEDs dans les ports. Toutes les données sous-marines collectées par TOWSCA sont transmises à la station de contrôle via un lien bidirectionnel radio haut débit et ce jusque 10 kilomètres de portée ; permettant à l’opérateur de visualiser une cartographie du fond, en temps réel, à des kilomètres de la zone inspectée.

‐ Chacun de ces USV sera aussi équipé de deux SEASCAN. Le SEASCAN est la nouvelle génération d’identification des véhicules au sein de la gamme ROV (véhicules téléopérés) du Groupe ECA. SEASCAN est déployé avec un système de mise à l’eau et récupération en fin de mission (LARS) compact et téléopérable à distance. Le Seascan est capable d’opérer jusqu’à 3 heures consécutives dans un rayon de 1 000 mètres autour de l’USV et jusqu’à 300 mètres de profondeur. Le lien radio USV est utilisé pour piloter le SEASCAN et retransmettre les données sonar et vidéo en temps réel, afin que l’opérateur se situant hors de la zone d’opération potentiellement dangereuse, puisse piloter le Seascan jusque sa cible et l’identifier.

Ce système de lutte anti-mine peut être opéré de manière autonome et à distance à partir d’une station de contrôle distante. Le premier système sera livré d’ici la fin de l’année 2016, deux autres suivront en 2017 et 2018.

Ces nouvelles charges utiles pour l’USV INSPECTOR MK2 quant à ces capacités ainsi que celles de la gamme de solutions du Groupe ECA dédiée aux missions anti-mines. Les USV INSPECTOR Mk2, associés aux robots sous-marins autonomes du Groupe ECA (A9, A18…) et au drone aérien IT180 constituent la base de la robotique des systèmes anti-mine téléopérés.

Diverses charges utiles et équipements peuvent venir équiper chacun de ces drones. Cela donne au Groupe ECA la capacité d’offrir à ses clients partout dans le monde une gamme de robots répondant au mieux à leurs exigences opérationnelles, de même qu’un système de gestion des missions pleinement intégré (UMIS). Le Groupe ECA est le seul fabricant de systèmes anti-mines se targuant d’une gamme de robots et de drones, en ce compris des AUV, USV et UAV.

 

4/04/2016

ECA Group annonce une croissance +60% du résultat net et d’excellentes perspectives pour 2016

Société ECA

Le chiffre d’affaires du groupe est en croissance de +12,1% sur l’ensemble de l’exercice, nettement au dessus des objectifs fixés.

 

Le chiffre d’affaires du groupe est en croissance de +12,1% sur l’ensemble de l’exercice. L’objectif de chiffre d’affaires 2015 a été nettement dépassé.

Deux pôles (Robotique et Systèmes intégrés et Simulation) sont en forte croissance (+16,4%), le pôle Aéronautique est quant à lui stable. Une nouvelle fois, le second semestre a été plus soutenu que le premier représentant entre 58 et 65% du volume d’activité pour chacun des trois pôles.

Le second semestre 2015 affiche une excellente performance par rapport au second semestre 2014, tant sur le chiffre d’affaires (+13,9%), l’EBITDA (+9,5%) que sur le résultat opérationnel courant (+27,9%).

L’ensemble de l’exercice reflète la même tendance que le second semestre avec une croissance du résultat opérationnel courant à 25,7% pour un chiffre d’affaires en hausse de +12,1%. Performances par pôle Chacun des trois pôles affiche au second semestre une croissance de son chiffre d’affaires, y compris le pôle Aéronautique (+23%), pourtant stable sur l’ensemble de l’exercice. Les pôles Robotique et Systèmes Intégrés et Aéronautique affichent au second semestre une croissance du résultat opérationnel courant largement supérieure au taux de croissance du chiffre d’affaires : +67,3% et 31,8% respectivement (vs. S2 2014), à comparer à 10,7% et 23,0%.

Sur l’ensemble de l’exercice, le résultat opérationnel courant du pôle Robotique et Systèmes Intégrés est en croissance de plus de 70%, celui du pôle Simulation de plus de 32%. Structure financière et dividende La trésorerie nette s’élève à 4,5 millions d’euros. Elle a connu un léger recul d’un million d’euros en 2015. La capacité d’autofinancement est en croissance de près de 8% et la croissance du BFR a été maitrisée. Le niveau d’investissements est maintenu à un niveau élevé, notamment en matière de R&D. Avec 70 millions d’euros de capitaux propres, le groupe présente une situation financière extrêmement saine pour poursuivre sa croissance en 2016.

 

13/04/2015

Neutralisation de drones malveillants : innovation majeure du groupe ECA

Société ECA

ECA Group, société leader en robotique depuis plus de trente ans et filiale du Groupe Gorgé, vient d’apporter une contribution majeure à la lutte contre les survols intempestifs de sites sensibles avec la mise au point d’un drone capable de localiser (en moins d’une minute), identifier et poursuivre les pilotes et les vecteurs aériens contrevenants.

 

ECA Group, société leader en robotique depuis plus de trente ans et filiale du Groupe Gorgé, vient d’apporter une contribution majeure à la lutte contre les survols intempestifs de sites sensibles par les drones avec la mise au point d’un drone capable de localiser, identifier et poursuivre les pilotes et les vecteurs aériens contrevenants en moins d’une minute.

Après détection du drone contrevenant par des moyens fixes au sol, la stratégie consiste à faire intervenir le drone IT180 qui, dans un premier temps, localise le pilote grâce à sa technologie embarquée puis, dans un second temps, s’en approche pour procéder à son identification par ses caméras. Cette solution ne laisse plus aux pilotes malveillants la possibilité de disparaitre.

En savoir plus